noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Le Bayern Munich remporte la Ligue des champions !

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 1 +68k

Pin Le Bayern Munich remporte la Ligue des champions ! afp
Le Bayern Munich remporte la Ligue des champions ! afp

Le Bayern Munich remporte la Ligue des champions !

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 1 +68k

Formé au club, Kingsley Coman a crucifié Paris en finale de Ligue des champions. Unique buteur de la rencontre, il offre son sixième sacre au Bayern.

Cruelle finale pour le PSG, qui s'est procuré des occasions pour marquer face au Bayern Munich, avant d'être battu sur un but de la tête de l'un de ses anciens, Kingsley Coman, à l'heure de jeu. Une grosse déception pour les hommes de Thomas Tuchel, à l'issue d'un magnifique parcours européen, qui les aura vus atteindre la finale pour la toute première fois de leur histoire.

Une finale dans laquelle c'est le Bayern Munich qui met la pression le premier avec un gros pressing d'entrée et une possession de balle déjà supérieure à celle du PSG. En face, Paris ne s'affole pas et cherche à ressortir proprement les ballons. 

Rapidement, Kylian Mbappé se voit offrir de premières courses dans le couloir gauche et montre qu'il a des jambes, faisant reculer les Bavarois presque à chaque fois. Et c'est finalement Neymar, peut-être le moins en vue du trio rouge et bleu jusqu'alors qui se procure la première grosse occasion de la rencontre en venant buter sur un Manuel Neuer très bien sorti face à lui (18e).

Le match monte alors peu à peu en intensité et Robert Lewandwski rappelle pourquoi il est de très loin le meilleur buteur de cette Ligue des champions (15 buts en 10 matchs, rien que ça). En pivot au coeur de la surface, il voit sa frappe s'écraser contre le poteau de Keylor Navas (22e). Pas impressionné, Paris répond dans la foulée avec une nouvelle action bien menée, mais Di Maria est sur son pied droit au moment de frapper et voit sa tentative s'envoler dans les tribunes (23e).

Boateng blessé et remplacé par Süle. Captura/MovistarLigadeCampeones

Navas doit encore s'employer devant Lewandowski (31e) quelques minutes après la sortie sur blessure de Jérôme Boateng , dans une première mi-temps qui devient totalement folle dans son temps additionnel avec des espaces des deux côtés. Sur une passe totalement ratée de David Alaba, Paris récupère dans la surface bavaroise mais Kylian Mbappé envoie sa frappe sur un Manuel Neuer tout heureux alors qu'il était en position idéale (45e+1).

Dans la foulée, le match connaît un premier tournant. Dépassé par la vitesse de Coman, Thilo Kehrer défend à l'extrême limite sur la droite de sa surface, mais M. Orsato n'accorde pas de penalty aux Allemands, et renvoie les deux équipes aux vestiaires.

Coman buteur, Neuer intraitable

La tension monte encore d'un cran en seconde période, à l'image de cet accrochage dans la foulée d'une faute de Serge Gnabry sur Neymar (52e). Et dans cette physionomie, ce sont finalement les hommes d'Hansi Flick qui foudroient les Parisiens. Sur une merveille de centre de Joshua Kimmich, c'est Kinglsey Coman, formé Porte D'auteuil, qui ouvre le score de la tête (59e).

Un but qui déclenche même un gros temps fort des octuples champions d'Allemagne, dangereux à nouveau à plusieurs reprises sur la cage de Navas dans les minutes qui suivent.

Une fois l'orage passé, Paris tente de se projeter vers l'avant, mais Neuer reste intraitable devant Marquinhos, parfaitement trouvé par Angel Di Maria (70e). Le PSG pousse, Neymar prend de plus en plus le jeu à son compte, mais les minutes s'égrènent.

Malgré les entrées en jeu successives de Julian Draxler, Layvin Kurzawa ou Eric-Maxim Choupo-Moting, les champions de France peinent à retourner inquiéter la défense munichoise, la faute notamment à un manque de justesse de la part des stars offensives parisiennes. Choupo-Moting passe tout de même à quelques centimètres de rééditer l'exploit sur un ballon de Neymar, mais la réussite n'est pas au rendez-vous (90e+2).

En face, le Bayern Munich conclut son parcours invraisemblable en 2020 en s'offrant un nouveau triplé, sept ans après celui réalisé sous la houlette de Jupp Heynckes.

 

BeSoccer

BeSoccer

infos 103K RANK 1
vues 761M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook