noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Tuchel aura un sentiment "bizarre" si Cavani joue avec Manchester

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 2,159

Pin Tuchel aura un sentiment bizarre si Cavani joue avec Manchester. Goal
Tuchel aura un sentiment bizarre si Cavani joue avec Manchester. Goal

Tuchel aura un sentiment "bizarre" si Cavani joue avec Manchester

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 2,159

En conférence de presse ce lundi, Thomas Tuchel a évoqué le possible retour d'Edinson Cavani mardi au Parc des Princes... avec Manchester United.

Edinson Cavani, meilleur buteur de l'histoire du PSG (200 buts), pourrait retrouver le Parc des Princes sous ses nouvelles couleurs mardi en Ligue des champions. De possibles retrouvailles évoquées par son ancien entraîneur Thomas Tuchel ce lundi en conférence de presse.

Les souvenirs de la défaite en 2019

Thomas Tuchel : Ce n'est pas un bon souvenir pour nous. Mais beaucoup de choses ont changé depuis. On a fait des choses extraordinaires pendant la Ligue des champions la saison dernière. Aujourd'hui, le défi est de ne pas trop penser à ça et aux années précédentes. Il faut recommencer à prouver notre qualité. Nous devons prouver que nous sommes capables de passer dans ce groupe très difficile. On démarre avec zéro point, avec zéro but, et on doit recommencer à gagner.

Le retour de Cavani

Ça ne change pas le rendez-vous. Il reste le meilleur buteur de l'histoire du PSG, une grande personnalité, un grand joueur qui a écrit l'histoire de notre club. Ça va être un peu bizarre de le voir jouer au Parc avec une autre équipe. Mais ce n'est pas lui seul contre nous, et nous contre lui. Pas du tout. On sera attentifs, car c'est toujours compliqué de défendre sur Edi. (...) Il est très poli, presque timide. Mais c'est quelqu'un de très professionnel. On peut vraiment compter sur lui, il vit pour les buts, pour marquer. Il a la confiance de tout le monde, et c'est l'un des meilleurs n°9 que l'on puisse avoir. J'espère qu'il aura l'occasion de vous le montrer, pas forcément demain (rires). Mais je suis certain qu'il vous le montrera cette saison.

Un PSG plus fort que l'année dernière ?

Honnêtement je ne sais pas. On doit prouver et c'est difficile car on avait une équipe super forte la saison dernière. Mais c'est du sport. Une nouvelle compétition commence et on doit montrer la même chose. La question n'est pas de savoir si on est plus ou moins forts. La Ligue des champions de la saison passée est finie. On doit montrer ce que l'on vaut aujourd'hui, et c'est seulement après la saison qu'on pourra répondre à cette question.

"On n'a pas le temps de se demander si on est favoris ou non" Une stratégie anti-Pogba ?

Pogba reste un joueur clé qui, avec son talent, est l'un des meilleurs milieux du monde. Il est clair qu'on doit l'arrêter, comme Bruno Fernandes qui fait beaucoup de passes décisives. Pogba et Bruno Fernandes sont des joueurs clés au milieu. Avec Matic, c'est très fort. Ils évoluent avec des attaquants super rapides, et pour moi c'est l'une des équipes les plus fortes d'Europe dans les transitions offensives. Il sera nécessaire de les arrêter avant les contre-attaques. On veut prendre le ballon, montrer notre style et l'imposer. Mais il faudra jouer avec une bonne structure pour évoluer avec un bon contre-pressing et empêcher les contre-attaques adverses, d'autant qu'ils sont aussi performants sur les coups de pied arrêtés. Ce sont des points clés sur lesquels il faudra bien défendre.

Les difficultés défensives de MU

Comme toujours, on voudra mettre la pression sur la dernière ligne et essayer de marquer. On sera concentrés sur les espaces que l'on souhaite attaquer avec Angel Di Maria, Neymar et Kylian (Mbappé). À ce niveau-là, le plus difficile est de se créer des occasions et de marquer, mais on prépare chaque match dans le but d'y arriver.

Le PSG parmi les favoris de la Ligue des champions ?

Ça ne change rien si je dis oui ou non. Maintenant, nous sommes une autre équipe. C'est ma mission d'arriver à créer une atmosphère, une équipe unie et capable de jouer ensemble. Le défi est nouveau et compliqué, surtout dans une compétition comme la Ligue des champions qui est peut-être la plus difficile des compétitions en Europe ou dans le monde. On n'a pas le temps de se demander si on est favoris et si on est plus forts ou moins forts que la saison dernière.

BeSoccer

BeSoccer

Infos 107K RANK 1
vues 789M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook