noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Thiago Silva se paye Unai Emery

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 5,212

Pin Thiago Silva se paye Unai Emery. AFP
Thiago Silva se paye Unai Emery. AFP

Thiago Silva se paye Unai Emery

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 5,212

Le défenseur brésilien a une nouvelle fois, ouvertement, remis en cause le leadership de l'entraîneur espagnol lors de son passage au PSG.

Thiago Silva a tourné une longue page de sa carrière cet été en rejoignant Chelsea, gratuitement, lui qui était en fin de contrat avec le Paris Saint-Germain. Dans la capitale française, le défenseur brésilien a vécu huit belles années, mais a aussi connu des désillusions et notamment sur la scène européenne. Les souvenirs les plus marquants négativement parlant remontent à l'époque d'Unai Emery avec la fameuse "remontada" face au FC Barcelone.

L'actuel entraîneur de Villarreal avait tenté un coup au Camp Nou et s'était totalement manqué. Il a d'ailleurs déjà reproché, par le passé, l'attitude frileuse de Thiago Silva durant cette rencontre. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le Brésilien ne porte pas son ancien entraîneur dans son coeur. Dans une interview accordée à 'France Football', Thiago Silva s'est, une nouvelle fois, payé la tête d'Unai Emery.

"L'intérêt de Juninho me rend fier"

"On n'était pas souvent d'accord. Il était le 'commandant', enfin, il était payé pour ça, donc je respectais son autorité, mais... Lors du match aller contre le Real Madrid, il m'a laissé sur le banc car il avait besoin d'un défenseur gaucher. C'était son excuse. C'est la première fois que j'en parle mais j'ai eu du mal à le digérer. Il a laissé Di Maria aussi sur le banc. On a perdu 3-1. Au retour (défaite 2-1 au Parc, ndlr), il n'avait plus besoin de central gaucher ? Il me titularise ! C'est le genre de chose qu'un joueur ne comprend pas. Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres ", a expliqué l'ancien capitaine du PSG.

Thiago Silva est revenu sur la gestion de son départ et en veut à Leonardo : "C'est une situation qui m'a énervé. Même s'il y avait le confinement, les choses auraient dû se faire différemment. J'étais au Brésil, en quarantaine, quand Leonardo m'a appelé pour me dire qu'à cause de la pandémie et des difficultés… Non, d'abord, il m'a demandé si j'étais OK pour continuer deux mois de plus afin de disputer un éventuel Final 8. Je lui ai dit que oui. Mais il m'a répondu que le club n'irait pas au-delà de ces deux mois. Ce serait deux mois et rien d'autre. Ça aurait dû se faire différemment. »

BeSoccer

BeSoccer

Infos 104K RANK 1
vues 771M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook