noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

"Je tremblais quand j'ai rencontré Zidane"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 7,807

Pin 'Je tremblais quand j'ai rencontré Zidane'. Goal
'Je tremblais quand j'ai rencontré Zidane'. Goal

"Je tremblais quand j'ai rencontré Zidane"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 7,807

L'ailier brésilien est revenu sur sa rencontre avec l'ancien numéro 10 des Merengue et son début de saison avec le Real Madrid.

Arrivé cet été en provenance de Santos, Rodrygo s'est vite adapté au football européen et aux exigences d'un aussi grand club que le Real Madrid.

Contrairement à Vinicius Junior l'an dernier, l'ailier brésilien n'est quasiment pas passé par la case réserve et a directement intégré le groupe de l'équipe première. Si son temps de jeu n'est pas conséquent, au vu de la concurrence dont il doit faire face, ses débuts avec le Real Madrid sont positifs.

En dix apparitions toutes compétitions confondues, Rodrygo a déjà inscrit cinq buts, dont trois en C1. Du haut de ses 18 ans, l'ailier brésilien se présente comme une grande promesse du football mondial et va grandir chez les Merengue.

Dans une interview accordée à 'RealMadridTV', Rodrygo a raconté sa rencontre avec Zinedine Zidane, un joueur qu'il admirait plus jeune, et la façon dont il a vécu son premier match officiel sous les couleurs du Real Madrid.

"J'avais la photo d'Hazard en fon d'écran"

"Quand j'ai rencontré Zidane, j'ai commencé à trembler. C'était un joueur que j'avais l'habitude de voir dans des vidéos et maintenant c'est mon entraîneur. J'étais ravi du moment (...) À mes débuts, j'ai commencé le jeu sur le banc face à Osasuna. Quand je suis allé m'échauffer, je savais déjà que j'allais entrer. J'étais très nerveux, mais j'ai vite marqué. Le contrôle était le plus beau. Si vous contrôlez bien, vous avez tout pour bien jouer. Tout s'est bien passé. Je ne le croyais pas, je ne savais pas quoi faire. J'ai toujours l'impression d'être un enfant. Mon père a vu le but toute la nuit", a expliqué l'attaquant du Real Madrid.

Fan d'Eden Hazard, l'ailier brésilien est revenu sur son triplé face à Galatasaray en C1 et a évoqué l'admiration qu'il a pour son coéquipier belge : "Quand j'ai marqué mon troisième but face à Galatasaray, je n'ai pensé qu'à attraper le ballon. Eden Hazard m'a dit que j'aurais dû en marquer quatre (rires). Il a l'air brésilien, il a des gestes brésiliens. J'avais son image de fond d'écran sur Facebook".

Rodrygo a expliqué qu'il a su tardivement l'intérêt du Real Madrid puisque ses parents voulaient le préserver : "Mes parents ne m'ont rien dit parce qu'ils voulaient que je me concentre sur ce que je faisais avec Santos. Je ne savais rien. Je marquais déjà des buts, je jouais bien. Il y avait des rumeurs que le Real Madrid m'aimait, me suivait, mais pour moi c'était comme une blague. Jusqu'à ce que mon père me dise que c'était vrai. C'est comme un rêve".

BeSoccer

BeSoccer

infos 85K RANK 1
vues 632M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook