noscript image

Mohamed Salah libère Liverpool, qui reprend sa 1ère place

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 2 +39k

Pin Mohamed Salah libère Liverpool. Goal
Mohamed Salah libère Liverpool. Goal

Mohamed Salah libère Liverpool, qui reprend sa 1ère place

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 2 +39k

Liverpool a signé un précieux succès à Southampton (1-3) pour reprendre les commandes de la Premier League.

Dans l'intensité insoutenable d'un sprint final, l'aspect mental peut être un allié ou un fardeau. Liverpool jongle deux idées depuis des mois maintenant. Portée par son talent, sa fougue et sa puissance pour arriver tout en haut, cette équipe est aujourd'hui à un stade plus complexe où la tête guide un peu plus les jambes. Parce que l'ombre de City, concurrent froid et rodé, diffuse le sentiment d'une lutte à chacun de leur match.

Ce vendredi, sur la pelouse de Southampton, il n'a pas fallu attendre bien longtemps pour ressentir cette impression. L'entame de match des hommes de Jürgen Klopp a été très délicate sur le plan défensif, en grande partie à cause d'un côté droit particulièrement friable, où le jeune Alexander-Arnold a été à la peine, pour sa cinquantième. C'est de ce flanc que l'ouverture du score rapide de Southampton est venue, Long profitant d'un marquage aléatoire pour débloquer la situation à bout portant (1-0, 9e).

La révolte des 'Reds' est intervenue par Sadio Mané, leur homme du moment, mais la tête du Sénégalais a été repoussée par Gunn sur Naby Keita, qui a manqué de précision (17e). L'international guinéen, si peu à son aise cette saison, se souviendra néanmoins de cette soirée de printemps. C'est lui, d'une tête peu académique, qui a tout relancé pour éviter à Liverpool de rentrer au vestiaire avec un retard plombant pour la suite (1-1, 36e). Avant et après cela, Virgil van Dijk avait personnifié à lui seul les deux visages des Reds en étant tout proche de marquer contre son camp (20e) puis en effectuant un sauvetage capital (44e).

Salah, enfin !

Le second acte a bien failli débuter comme le premier lorsque Valery a déposé Fabinho pour faire parcourir un frisson dans la défense de Liverpool (47e). L'équipe de Jürgen Klopp est ensuite montré crescendo pour tenir le ballon, d'abord, avant de trouver des décalages. Et ce n'est pas Firmino, menaçant sur un superbe contrôle orienté (67e), ou Mané, qu'on attendait tant, mais bien Mohamed Salah qui a libéré les 'Reds'. L'Egyptien, à côté de ses pompes jusqu'alors, a soudainement rappelé le joueur qu'il était il y a un an en plaçant une accélération en solitaire conclue par un petit bonbon parfaitement dosé dans le petit filet, face au but (1-2, 80e). L'Egyptien met ainsi fin à sa plus longue disette sous la tunique rouge (8 matches).

Liverpool avait trouvé la clé, et l'atmopshère a changé. Quelques minutes plus tard, les derniers nuages se sont éclipsés lorsque Henderson, en taulier, a repris une offrande de Firmino pour sceller définitivement la victoire des Reds (1-3, 87e). Avec le calendrier abordable qu'ils ont, les Reds, qui ont récupéré leur fauteil de leader, seront leur propre ennemi. Le mental devait être leur allié, ce soir. Il a fini par l'être.

 


 

BeSoccer

BeSoccer

infos 65K RANK 1
vues 464M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook