noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

"J'ai été surpris"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 1,213

Pin 'J'ai été surpris'. GOAL
'J'ai été surpris'. GOAL

"J'ai été surpris"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 1,213

Démis de ses fonctions de président délégué du Stade Rennais il y a près d'une semaine, Olivier Létang est sorti de son silence ce samedi.

Cette annonce, personne ne l’attendait. Il y a près d'une semaine, le Stade Rennais lâchait une petite bombe en annonçant le départ du président Olivier Létang. L’ancien dirigeant du Paris Saint-Germain avait rejoint la Bretagne en novembre 2017. Non sans une certaine réussite, ce dernier remportant notamment la Coupe de France en 2019, le premier trophée des Rouge et Noir depuis 1971. Une nouvelle qui ne cesse de faire parler ces derniers jours, tant le bilan du dirigeant semblait prometteur. 

Justement, Olivier Létang est sorti de son silence ce samedi, dans les colonnes de 'Ouest-France'. L'occasion de défendre son bilan, et d'en dire plus sur les circonstances d'un départ que lui-même n'avait vraisemblablement pas vu venir. "J’ai été surpris. Le Stade Rennais ne s’est jamais porté aussi bien sportivement, financièrement et d’un point de vue populaire", a d'abord déclaré l'ancien dirigeant des Rouge et Noir, avant de se pencher sur la bonne santé du club breton. 

​"Tous les indicateurs sont au vert sur et en dehors du terrain"

"En 27 mois, au-delà du parcours sportif, nous avons battu tous les records en termes d’affluence au Roazhon Park, de revenus billetterie, sponsoring, merchandising, de valorisation de l’effectif... Le club est très sain financièrement, respecte les règles du fair-play financier. Tous les indicateurs sont au vert sur et en dehors du terrain", a ainsi confié l'homme d'affaires, évoquant ensuite le recrutement qu'il juge réussi effectué lors des derniers mercatos. 

"Vous me citez des échecs mais on peut aussi parler, sans être exhaustif de Mbaye (Niang), de Clément (Grenier), d’Hatem (Ben Arfa), qui a été précieux dans notre saison passée, de Damien (Da Silva) et de Jérémy (Morel) qui sont arrivés libres. Et Raphinha ? C’est un échec ? Et Edouard (Mendy), acheté 4 millions alors que plusieurs clubs étaient intéressés pour remplacer Tomas Koubek qui a été vendu pour quasiment le double ? (...) Qui pensait qu’il était possible qu’un champion du monde rejoigne le Stade Rennais dix-huit mois après la finale ? Steven NZonzi a signé à Rennes malgré de multiples offres notamment en Angleterre", a conclu Olivier Létang, amer. 

BeSoccer

BeSoccer

Infos 90K RANK 1
vues 673M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook