noscript image

Tottenham, la vie sans Kane n'est pas si noire

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 850

Tottenham s'en sort bien. AFP

Tottenham, la vie sans Kane n'est pas si noire

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 850

Sans son talisman : Tottenham devra continuer à réussir sa vie sans sa vedette Harry Kane contre Dortmund mercredi soir en huitième de finale aller de la Ligue des champions.

Old Trafford, 13 janvier 2019: le drame. Kane se blesse à la cheville lors de la défaite contre Manchester United. Quelques jours plus tard, la nouvelle tombe. L'attaquant sera absent jusqu'en mars.

Tant bien que mal, les "Spurs" se remettent et vont chercher une victoire contre Fulham. Nouvel accident ! Cette fois, c'est l'autre vedette anglaise Dele Alli qui tombe au champ d'honneur, lui aussi indisponible jusqu'en mars.  

La saison des Londoniens étaient alors sur le point de dérailler. D'autant que les alternatives en attaque n'étaient pas folichonnes, avec un Fernando Llorente en manque de temps de jeu et un Son Heung-min épuisé, de retour de la Coupe d'Asie.

Mais, si les "Spurs" ont lâché les compétitions "annexes", après avoir été éliminés en demi-finale de la Coupe de la Ligue par Chelsea (aux tirs au but) puis par Crystal Palace au quatrième tour de la FA Cup, ils ont repris leur chemin avec un certain brio.

Ils viennent ainsi d'enchaîner quatre victoires en championnat grâce notamment à l'association Son-Llorente.

Sans être impressionnant, le grand et expérimenté Espagnol (33 ans) fait le job comme attaquant en pivot où son gabarit et ses remises font mal. Un rôle qui pousse Maurico Pochettino à jouer autrement, en lui adjoignant notamment un deuxième attaquant. 

Et c'est là que Son fait des merveilles. Le rapide et précis Sud-Coréen cartonne. Il a marqué lors des trois dernières journées contre Watford (2-0), Newcastle (1-0) et Leicester (3-1), dont deux fois sur des passes décisives de Llorente (qui compte une autre "assist" et aussi un but sur la même période).

Dortmund pas serein

"Nous sommes si fiers. L'équipe se comporte fantastiquement étant donné les circonstances. La performance de l'équipe est incroyable", estime l'Argentin. 

"Nous faisons preuve d'un grand caractère", apprécie le technicien. "Nous sommes dans une position très proche du sommet. Nous espérons continuer dans la même direction, pour nous battre pour de grandes choses."

L'actuelle troisième de Premier League (à 5 points des leaders Liverpool et Manchester City) peut donc envisager avec enthousiasme le choc contre le Borussia. D'autant que le club allemand fait lui aussi face à une cascade de blessures... en défense !

Arme majeure de Dortmund dans la première moitié de saison, l'arrière-garde a commencé à céder sous le poids des absences. L'international suisse Manuel Akanji, qui s'était imposé comme le patron, est touché à une hanche. Son N.2, le jeune Français Dan-Axel Zagadou s'est lui blessé à un pied.

Le Borussia reste ainsi sur trois matches nuls (2 en championnat et 1 en coupe), rattrapé à chaque fois après avoir pris les devants. Samedi en Bundesliga contre Hoffenheim, l'équipe de Lucien Favre a encaissé trois buts en 12 minutes en fin de match. Une fragilité qui inquiète Kicker. 

Sans Akanji et Zagadou, "Dortmund a perdu le contrôle de l'espace aérien et en agressivité", écrit le magazine allemand de référence. "Ce n'est pas un hasard si les deux buts décisifs encaissés la semaine dernière ont été le résultat de duels aériens perdus."

Ca tombe bien pour les "Spurs", car s'il y a bien un rôle dans lequel le colosse Llorente (1,95 m) excelle, c'est celui de tour de contrôle. Assez pour permettre aux "Spurs" de dépasser enfin les huitièmes de finale ? 

Ils n'y sont en tout cas encore jamais parvenus depuis l'arrivée de Pochettino en 2014.

BeSoccer

BeSoccer

infos 55K RANK 1
vues 361M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook