noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Villes hôtes inchangées pour l'Euro 2021

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 2,040

Pin Villes hôtes inchangées pour l'Euro 2021. AFP
Villes hôtes inchangées pour l'Euro 2021. AFP

Villes hôtes inchangées pour l'Euro 2021

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 2,040

Pas de changement de stades: l'UEFA a confirmé mercredi le maintien du prochain Euro de football dans les douze villes hôtes initiales, malgré les complications liées au report en 2021, et précisé le calendrier des matches de sélections d'ici au grand tournoi continental.

La 16e édition du Championnat d'Europe des nations, décalée d'une année en raison de la pandémie de Covid-19, débutera le 11 juin 2021 à Rome pour se terminer pile un mois plus tard à Londres, également théâtre des demi-finales. Entre-temps, la compétition se déroulera à Amsterdam, Bakou, Bilbao, Bucarest, Budapest, Copenhague, Dublin, Glasgow, Munich et Saint-Pétersbourg.

La nouvelle programmation de l'Euro avait fait naître des doutes sur la capacité d'un "nombre réduit" de villes à maintenir leur engagement en 2021, de l'aveu même de l'UEFA. 

"L'idée est que nous restions dans les mêmes villes. Nous avons discuté avec neuf villes et tout est réglé. Mais avec trois villes, nous avons des problèmes", avait reconnu en mai son président Aleksander Ceferin auprès de la chaîne beIN Sports.

Faute de solution satisfaisante, le dirigeant slovène s'était montré disposé à organiser le tournoi paneuropéen "dans dix, neuf ou huit" villes. Mais malgré ces soubresauts, l'instance européenne du football a maintenu le cap.

"Les douze villes hôtes d'origine ont été confirmées", a déclaré en conférence de presse Giorgio Marchetti, secrétaire général adjoint de l'UEFA, à l'issue d'un Comité exécutif organisé mercredi.

Barrages à l'automne 

Le format d'une compétition éclatée dans plusieurs pays remonte au prédécesseur de Ceferin à la tête de l'UEFA, le Français Michel Platini, désireux d'honorer ainsi le 60e anniversaire de l'Euro.

Mercredi, l'instance basée à Nyon en Suisse a par ailleurs dévoilé les dates des barrages censés octroyer les quatre derniers tickets pour l'Euro.

Initialement prévues fin mars 2020 mais retardées par la pandémie de nouveau coronavirus, ces rencontres disputées par quatre "voies" de qualification, avec deux demi-finales et une finale par groupe, se tiendront le 8 octobre et le 12 novembre.

Jusqu'à trois pays hôtes de l'Euro peuvent encore espérer rejoindre les vingt équipes déjà qualifiées: la Roumanie ou la Hongrie (voie A), l'Irlande (voie B) et l'Écosse (voie C). Dans la voie D, il n'y a pas de pays-hôte.

Enfin, le calendrier de la Ligue des nations a également été dévoilé par l'UEFA, organisatrice de cette compétition bi-annuelle créée à l'origine pour animer les saisons sans grands tournois ni qualifications.

Trois matches par fenêtre internationale 

Malgré le report de l'Euro, le comité exécutif de l'UEFA a maintenu en 2020 la compétition, dont la première édition avait été remportée en juin 2019 par le Portugal.

Les matches de groupe s'étaleront en septembre (les 3/4/5 et les 6/7/8 septembre), octobre (10/11 et 13/14 octobre) et novembre (14/15 et 17/18 novembre). 

L'UEFA n'a fait aucune mention du tournoi final, théoriquement organisé en fin de saison. Ce sujet n'était pas à l'ordre du jour du comité exécutif et sera traité ultérieurement, selon une source proche de l'instance.

La Seleção de Cristiano Ronaldo, championne d'Europe en titre, affrontera les champions du monde français dans le cadre de cette deuxième Ligue des nations. Cela préfigurera l'alléchant duel prévu entre les deux nations au premier tour de l'Euro, dans un an à Budapest.

Les sélections nationales dont des matches amicaux avaient été annulés entre mars et juin pourront se rattraper les 7 et 8 octobre, puis les 11 et 12 novembre, deux créneaux réservés par l'UEFA à cette occasion. Soit trois matches sur chacune de ces deux fenêtres internationales (un amical, deux en Ligue des nations), contre deux habituellement.

Cela devrait permettre aux Fédérations de renflouer leurs caisses, largement amputées par les effets de la crise sanitaire. Début juin, le président de la FFF Noël Le Graët avait ainsi évoqué auprès de l'AFP une perte avoisinant "dix millions" d'euros pour les quatre matches des Bleus reportés.

BeSoccer

BeSoccer

Infos 104K RANK 1
vues 772M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook