noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

An II

An II

Le Real Madrid retrouve la compétition ce jour, précisément un an après la présentation de Vinicius à Santiago Bernabéu. Le Brésilien s'est illustré dans les moments les plus noirs des Merengues et aspire à faire la différence sous la houlette de Zidane.

Quand Madrid naviguait en eaux troubles sur les terrains d'espagne et d'Europe, dans les pires moments de l'équipe durant la saison dernière, Vinicius était le rayon de soleil qui brillait à Bernabéu. Un enfant de 18 ans était le seul (aux côtés de Benzema et quelques autres) sur qui ne pesait pas l'écusson du vainqueur de 13 Ligues de champion. Ce 20 juillet, cela fait un an que Vinicius a entamé son aventure avec l'équipe de Bernabéu.

Ce jour-là, les plus de 12 000 spectateurs qui se rendaient dans l'antre madrilène profitaient de l'occasion pour réclamer Mbappé. Ce fut alors un membre de la direction, comme le rappelle 'AS', qui indiquait ouvertement : "Quand vous verrez jouer Vinicius, vous oublierez Mbappé". Évidemment, le prodige français a aujourd'hui une autre dimension, mais l'ancien joueur de Flamengo continue de polir son talent et avance à pas de géants.

Il en est lui-même conscient, son évolution est incontestable après que Solari a parié sur lui. Avant cela, Lopetegui l'envoyait jouer avec le Castilla. Ses carences, logiques pour un joueur de son âge, n'enterraient pas les belles actions déployées sur chaque pelouse qu'il foulait. En 31 matches (20 en tant que titulaire), il marquait quatre buts et délivrait huit passes décisives. Et le plus important, il apportait de la folie à Madrid.

Le madridisme attendait beaucoup de 'Vini', qui a conquis le vestiaire dès le premier jour. Et pas seulement ses coéquipiers, mais aussi un Neymar qui le définissait comme le meilleur jeune talent qui existe de nos jours. Il restait à savoir quel statut Zidane allait lui attribuer. Le Français a déjà tranché : Vinicius aura un rôle de titulaire mais devra officier côté droit.

Car la gauche est l'habitat naturel d'Hazard, le centre est occupé par Benzema et le secteur droit, du moins pour l'instant sera de ce fait pris en charge par la pépite brésilienne. C'est la nouvelle triplette de Zidane, qui a demontré qu'il n'avait pas peur de parier sur des jeunes. Vinicius, qui pourrait changer de numéro, a devancé des hommes tels qu'Asensio et Bale, sur lequel Zizou ne compte pas.

La version 2.0 de Vinicius est encore à découvrir : il lui reste encore beaucoup de pages à écrire dans son histoire. Les supporteurs merengue souhaitent le voir s'améliorer, notamment face aux cages. Mais sa vitesse, ses dribbles, son talent, son effronterie et son envie de conquérir le monde plaisent à Madrid et surtout à un Zidane qui a hâte de voir son joueur briller sur le terrain.

Akindélé Orimolade

Akindélé Orimolade

infos 7,703 RANK 4
vues 149M RANK 3
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook