noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

"Mon bilan a Toulouse n'est pas dégueulasse"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 815

Pin Yaya Sanogo a défendu son bilan à Toulouse. GOAL
Yaya Sanogo a défendu son bilan à Toulouse. GOAL

"Mon bilan a Toulouse n'est pas dégueulasse"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 815

En fin de contrat avec Toulouse, l'attaquant français, passé par Arsenal, a défendu son bilan et espère rebondir dans les prochaines semaines.

En fin de contrat avec Toulouse, Yaya Sanogo est à la recherche d'un nouveau projet. L'attaquant français, passé par Arsenal mais dont la carrière a été entachée par les blessures, ne comptait pas faire de vieux os à Toulouse, d'autant plus avec la relégation du club de la Haute-Garonne. Au moment de dresser le bilan personnel de son aventure à Toulouse dans les colonnes de France Football, Yaya Sanogo s'est montré plutôt satisfait de ses trois ans au TFC.

"Je savais dans quelle équipe j'arrivais. J'avais besoin de jouer, je voulais retrouver le plaisir de jouer. J'ai eu moins de pépins. J'ai dû faire 70 matches pour 17-18 buts (16 exactement). Les stats ne sont pas énormes, mais j'ai pu montrer à mon corps que je suis apte, que je peux jouer. Je voulais m'assurer de ça. Je suis parti très jeune à l'étranger et je suis venu à Toulouse pour me refaire une caisse. Pour repartir du bon pied. Sur ces trois saisons, Max-Alain Gradel doit être le meilleur buteur, je suis le second en ayant joué beaucoup moins de matches. Mon bilan n'est pas dégueulasse", a expliqué l'ancien attaquant du TFC.

Yaya Sanogo a regretté de ne pas avoir pu finir la saison et s'entretient physiquement : "On aurait aimé reprendre aussi... Il n'y a quasiment que nous qui n'avons pas repris. Ce sont les décisions de la Ligue... On n'y peut rien. On aurait repris plus tard, mais on était tous d'accord pour reprendre même si la préparation allait être un peu plus longue et qu'on aurait fini un peu plus tard. Au moins, rien qu'au niveau du classement, ça aurait été plus clair. Là, c'est resté figé à la 27e ou la 28e journée. Certaines équipes pouvaient se maintenir, d'autres pouvaient espérer la Ligue des champions... Le maintien était quasi impossible... Rien n'est impossible ! Mais, oui, ça allait être difficile. Il restait dix matches ! Tout pouvait se passer."

"Je me maintiens, il le fallait, surtout après trois mois d'inactivité. Il fallait reprendre les choses sérieuses. Ça fait six ou sept semaines que je suis avec un préparateur physique. Ça se passe plutôt bien. Maintenant, j'attends de signer dans mon nouveau club. Toulouse est venu avec une offre de prolongation ? Non. Ce n'était pas mon but de poursuivre. Et le club n'est pas venu. Cela s'est fait sans problème", a ajouté l'attaquant français.

Yaya Sanogo a évoqué ses plans pour l'avenir : "J'ai eu pas mal de propositions et de contacts. Bon nombre de clubs sont venus. Ma recherche est plutôt axée sur le sportif. J'attends que tous les championnats majeurs se terminent. Il faut de la patience. Le Spartak ? Ça peut être une idée. Ça discute. Il y a aussi d'autres clubs. Il y a le Spartak, le Dinamo est également venu. Les clubs du golfe, des équipes de championship, deux-trois touches en France... J'attends. La France ? Ça pourrait m'intéresser. Mais je suis ouvert à tout. Dès qu'un bon challenge sportif se présentera à moi, j'irais là-bas".

BeSoccer

BeSoccer

infos 100K RANK 1
vues 729M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook