noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Zidane gagne la guerre froide

Pin Zidane gagne la guerre froide. EFE
Zidane gagne la guerre froide. EFE

Zidane gagne la guerre froide

Si l'avenir de Gareth Bale était encore inconnu il y a quelques heures, Zinedine Zidane a complètement changé la donne : "Si Bale peut partir demain, ce sera mieux". Cette déclaration a montré que le Français avait gagné sa guerre particulière avec le Gallois.

"Nous espérons qu'il partira bientôt, ce serait mieux pour tout le monde. Si il peut partir demain, ce sera mieux", a déclaré le Français après l'avoir écarté du match contre le Bayern Munich, clôturant un chapitre de guerre au Real Madrid qui devait être réglé avant le début de la saison.

La relation entre Zinedine Zidane et Gareth Bale est complètement rompue depuis des mois. Le jour de la finale de la Ligue des champions à Kiev, le Français ne lui a fait confiance que lorsqu'il a vu que le match se compliquait. Il était remplaçant et l'a fait rentré en deuxième mi-temps dans le but de défaire le match nul.

Le "Cardiff Express" avait marqué deux buts qui avaient décanté la finale et offert le titre au Real Madrid, mais après le choc, l'attaquant a déclaré que, s'il n'y avait pas de continuité assurée, il devrait chercher une autre équipe.

Il ne l'a pas fait parce que quelques jours plus tard, Zidane a présenté sa démission en tant qu'entraîneur du Real. Le Gallois était le seul joueur de l'équipe à ne pas lui avoir dit au revoir sur les réseaux sociaux. Il est resté au Real Madrid, comme il s'était débarrassé de son plus grand obstacle pour continuer... jusqu'à ce que, le 11 mars 2019, ait été annoncé le retour de Zidane.

À partir de ce moment, Bale savait déjà qu'il était pratiquement condamné. Il a eu des occasions pendant les premières semaines avec Zidane, mais il n'a joué aucun des trois matches en mai. D'ailleurs, il n'a même pas joué contre le Betis lors de ce qui pouvait être son dernier match en tant que joueur madrilène

Au cours des dernières semaines, la guerre est devenue celle de Zidane et Jonathan Barnett, l'agent de Bale, qui a déclaré qu'il n'avait "aucune intention de quitter Madrid". Barnett a toujours été très critique à l'égard de l'entraîneur, qui n'est pas entré dans son jeu. Zidane a mené sa guerre de l'intérieur et quand il a pris la parole  lors de la conférence de presse de ce dimanche matin, il avait déjà gagné.

 

Baptiste Salon

Baptiste Salon

infos 154 RANK 21
vues 2M RANK 19
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook