noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Anniversaire de deux finales irrespirables du Real Madrid

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 4,297

Pin Anniversaire de deux finales irrespirables du Real Madrid. EFE
Anniversaire de deux finales irrespirables du Real Madrid. EFE

Anniversaire de deux finales irrespirables du Real Madrid

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 4,297

Le 28 mai est un jour de fête pour le Real Madrid : c'est l'anniversaire de deux Coupes d'Europe remportées sur le fil. Celle remportée lors de la première prolongation de l'histoire de la compétition, face à Milan, et la onzième, contre l'Atlético de Madrid aux tirs au but.

Le Real Madrid fête le 28 mai deux victoires en Coupe d'Europe, marquées par la souffrance. La troisième, gagnée en 1958 contre l'AC Milan avec une exhibition d'Alfredo Di Stéfano, dans la première finale avec prolongation dans l'histoire de la compétition, et la onzième, en 2016, aux tirs au but avec le tir décisif de Cristiano Ronaldo contre l'Atlético de Madrid.

Deux légendes du Real Madrid ont été décisives pour la conquête de la troisième et la onzième Coupe d'Europe. De Di Stéfano à Cristiano. A Bruxelles et Milan. Deux sériesuniques de deux équipes qui ont écrit l'histoire dans la plus grande des compétitions de clubs. La troisième victoire des cinq consécutives. La seule équipe à avoir remporté deux Ligue des Champions consécutives depuis le changement de format.

62 ans de la troisième. Ce 28 mai 1958, le club merengue démontrait encore un peu plus la domination qui était la sienne en Coupe d'Europe, non sans souffrir. 

Une belle finale qui s'est terminée en prolongation, la première de l'histoire de la compétition. Milan avait pris les devants à deux reprises par l'intermédiaire d'Alberto Schiaffino et d'Ernesto Grillo. Le Real avait répondu avec sa star Di Stéfano et Hector Rial pour éviter la défaite et pousser les deux équipes à la prolongation.

Et peu avant la fin de la prolongatin, une action sur la droite entre Raymond Kopa et Juan Santisteban a terminé sur la gauche, avec Di Stéfano et Paco Gento, auteur du but de la victoire.

 

En 2016, l'Atlético de Madrid avait l'envie de se venger de l'édition 2014, mais voyait pourtant Sergio Ramos ouvrir la marque pour le Real Madrid sur un service de Toni Kroos. C'était la première de Zidane, la meilleure époque de la BBC, et le début des trois C1 consécutives.

Mais l'Atlético, comme à son habitude, ne s'est pas rendu jusqu'à l'égalisation, oeuvre de Yannick Ferreira Carrasco, qui mettait dans les cordes le Roi d'Europe.

Mais la chance tournait en faveur du Real Madrid lorsqu'Antoine Griezmann envoyait le ballon sur la barre depuis le point de pénalty. Derrière, une prolongation irrespirable et une séance de tirs au but maitrisée de bout en bout par le Real, et parfaitement conclue par Mr. Ligue des Champions : Cristiano Ronaldo.

BeSoccer

BeSoccer

Infos 98K RANK 1
vues 711M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook