noscript image

Adieux houleux pour Griezmann, final de fête pour Valence

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 8,160

Pin Adieux houleux pour Griezmann, final de fête pour Valence. AFP
Adieux houleux pour Griezmann, final de fête pour Valence. AFP

Adieux houleux pour Griezmann, final de fête pour Valence

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 8,160

Antoine Griezmann rêvait sans doute d'un autre adieu, mais des sifflets ont accompagné son dernier match avec l'Atlético Madrid, un triste nul 2-2 sur le terrain de Levante, samedi lors d'une dernière journée de Liga qui a souri à Valence, dernier qualifié pour la Ligue des champions.

Après cinq ans et 257 matches sous le maillot rojiblanco, l'international français n'est d'une part pas parvenu à augmenter son total de buts avec l'Atlético, bloqué donc à 133 unités après cette ultime rencontre. Surtout, il a disputé ses dernières minutes sous les huées des supporters visiteurs, certains n'hésitant pas à hurler "dehors, dehors, dehors".

Certes, son entraîneur Diego Simeone l'a défendu : "Nous devions souligner le travail de ces gladiateurs qui nous quittent, leur plus grand héritage ce ne sont pas les titres gagnés mais leur implication et leur respect", a-t-il dit en référence aussi à l'autre partant Diego Godin. Mais le choix de Griezmann d'annoncer son départ du club après le dernier match à domicile, se privant ainsi d'une ultime apparition devant ses fans, ne passe apparemment pas du côté des supporters.

Place maintenant aux "autres défis" que le champion du monde a dit vouloir relever. Peut-être au FC Barcelone, qui pourrait selon la presse activer sa clause libératoire, ramenée à 120 millions d'euros le 1er juillet. En attendant, à Levante samedi, il n'y avait pas d'enjeu, la deuxième place de Liga étant déjà acquise aux Colchoneros derrière Barcelone et devant le Real.

Valence retrouve la C1

Pour l'enjeu, il fallait passer le week-end du côté de Valladolid. C'est là-bas que Valence, en s'imposant 2-0, est allé décrocher la 4e place du championnat, synonyme de dernier billet qualificatif pour la phase de groupes de la prochaine Ligue des champions. Inespéré pour un club qui était encore 15e du classement après la 15e journée !

Deux buts signés Carlos Soler (36e) et Rodrigo (52e) ont libéré le club Che, qui disputera la C1 pour la deuxième année de suite, au détriment du Séville FC, 6e de Liga au final, et surtout de Getafe, club surprise de cette saison espagnole qui aura rêvé jusqu'au bout à la quatrième place avant de finir 5e.

Ces deux équipes se consoleront avec un ticket pour la Ligue Europa 2019-2020, où elles seront accompagnées par l'Espanyol Barcelone, les Catalans ayant profité de la défaite de l'Athletic Bilbao à Séville (2-0) pour aller chercher d'un souffle la 7e place, qualificative aussi pour la C3, en s'imposant contre la Real Sociedad (2-0).

Avant de refermer complètement la page 2018-2019 du foot espagnol, deux détails restent à régler.

Le premier concerne le bas du classement. Gérone accompagnera-t-il le Rayo Vallecano et Huesca en deuxième division ? Pour l'éviter, les Catalans (18e, 37 pts) doivent aller gagner dans la soirée sur le terrain d'Alavés, espérer une défaite du Celta Vigo (17e, 40 pts) à domicile contre le Rayo, et combler leur différence de buts générale défavorable par rapport au club galicien (-15 contre -9).

Le second concerne le meilleur buteur de la Liga. Son identité, sauf improbable exploit, est connue : Lionel Messi, qui est proche d'égaler le mythique attaquant basque Telmo Zarra avec un sixième trophée de "pichichi". Mais à combien d'unités l'Argentin finira-t-il ? Avant le match du Barça dimanche à Eibar, la "Pulga" en est à 34 réalisations.

BeSoccer

BeSoccer

infos 65K RANK 1
vues 463M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook