noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Griezmann sauve l'honneur du Barça

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 4 +31k

Pin Griezmann sauve l'honneur du Barça. afp
Griezmann sauve l'honneur du Barça. afp

Griezmann sauve l'honneur du Barça

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 4 +31k

Les montagnes russes catalanes: après le clasico perdu, la démission de son président et la victoire à Turin en C1, le FC Barcelone a encore perdu du terrain en Liga samedi à Alavés (1-1) malgré un but d'Antoine Griezmann, tandis que le Real Madrid a enchaîné contre Huesca (4-1).

Dans le sillage d'un Lionel Messi passé à côté de son match, le Barça a dominé toute la rencontre, mais n'a pas réussi à l'emporter à cause d'une bourde de son gardien brésilien Neto et un but de Luis Rioja (31e), malgré l'égalisation tardive d'Antoine Griezmann sur un ballon récupéré et judicieusement piqué (63e), juste après le carton rouge infligé à Jota (62e).

"Au niveau du rendement, on n'a pas été bons, ni contre la +Juve+ ni aujourd'hui (samedi). Bien sûr que cela me préoccupe, de n'avoir que deux points lors des dernières (quatre) journées. C'est le rendement qui est critiquable. Le jeu, lui, a été très acceptable selon moi. Ce n'est pas possible de rater autant..." a regretté Ronald Koeman en conférence de presse d'après-match, samedi soir.

La série s'allonge donc à quatre matches sans succès en Liga pour les Catalans, qui n'ont plus connu la victoire dans le championnat d'Espagne depuis le 1er octobre chez le Celta Vigo (3-0).

Il s'agit d'une série noire historique pour le Barça : cela ne leur était plus arrivé depuis septembre-octobre 2018 sous Ernesto Valverde, avec trois nuls et un revers entre la 5e et la 8e journée de Liga. 

Une rencontre à oublier, à quatre jours de la dernière journée aller de la phase de poules de Ligue des champions, où le Barça recevra le Dynamo Kiev mercredi (21h00, 20h00 GMT).

- Hazard-Benzema, connexion retrouvée -

De leur côté, les Madrilènes ont plié la rencontre en un quart d'heure contre le promu Huesca, avec une frappe limpide des 30 mètres du revenant Hazard (40e), un bel enchaînement contrôle de la poitrine, frappe du gauche de la part de Benzema (45e), puis une frappe à ras de terre de Fede Valverde (54e). 

David Ferreiro (74e) a ensuite réduit l'écart, mais Benzema l'a encore accru dans les arrêts de jeu (90e+3), de la tête, pour signer un doublé.

"On est heureux de son match. On sait toutes les qualités qu'a Eden (Hazard), il a mis un joli but. On avait besoin de lui dès le début, dès la première période, parce qu'après son premier but, le match a été différent. Il n'a ressenti aucune gêne avec sa cheville, on est contents", s'est satisfait Zidane en conférence de presse d'après-match.

L'attaquant international belge (29 ans, 106 sélections), qui a connu une première saison minée par des blessures à répétition aux chevilles et un début de saison 2020-2021 gâché par une blessure aux ischio-jambiers de la jambe droite, a retrouvé une place de titulaire samedi pour la première fois depuis le 7 août et le 8e de finale retour de Ligue des champions perdu chez Manchester City (2-1), après la vingtaine de minutes disputées mercredi à Mönchengladbach.

Une victoire qui permet aux champions en titre de retrouver la première place provisoire de Liga devant la Real Sociedad, qui se déplace chez le Celta Vigo dimanche à 16h00 (15h00 GMT),  et de la confiance, avant la réception de l'Inter Milan en Ligue des champions, mardi soir (21h00, 20h00 GMT).

- Joao Felix brille toujours -

Toujours aussi étincelant, le prodige portugais de 20 ans Joao Felix a de son côté inscrit un doublé un peu plus tard de la soirée, pour permettre à l'Atlético Madrid d'enchaîner un troisième succès de rang en Liga sur le terrain d'Osasuna (3-1) et de remonter à la troisième place provisoire.

Le Menino de Ouro (garçon en or, en portugais) a raté une grosse occasion seul face au but (25e) puis un pénalty (46e), mais a tout de même réussi à marquer sur pénalty (43e) puis d'une belle frappe plein axe à l'entrée de la surface entre deux défenseurs (69e).

Ante Budimir a ensuite redonné espoir aux Navarrais en fin de match (80e), mais Lucas Torreira, sur un superbe enchaînement, a scellé l'issue du match (89e).

BeSoccer

BeSoccer

Infos 107K RANK 1
vues 789M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook