noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Gardien de but de Saint-Marin : Pas un métier facile

Pin Dur d'être gardien à Saint-Marin. EFE
Dur d'être gardien à Saint-Marin. EFE

Gardien de but de Saint-Marin : Pas un métier facile

Aldo Simoncini a déjà pris plus de 200 buts dans sa carrière internationale avec la sélection de Saint-Marin, une des équipes les plus faibles du monde jusqu'à aujourd’hui. Malgré le fait qu'il doive subir des cataclysmes sportifs à chaque rencontre internationale de son pays, il est quand même fier de revêtir le maillot de sa sélection.

La modeste équipe de Saint-Marin occupe à l'heure actuelle la 204ème place du classement FIFA. Elle varie assez souvent dans ces profondeurs du classement et n'a jamais réussi à faire figure de grande nation du football tout au long de son histoire. Mais les internationaux qui défendent ses couleurs sont à chaque fois tous fiers et ravis de pouvoir se dire qu'il vont prendre part à un match international face aux plus grandes équipes de la planète.

L'histoire d'Aldo Simoncini est unique dans le monde du ballon rond. C’est l'un des gardiens les plus perméables en sélection à l'échelle mondiale. Habitué à travailler dans le domaine de l'ingénierie informatique, il est également gardien de la sélection de Saint-Marin à ses heures perdues.

Mais même après avoir encaissé plus de 200 buts sur la scène internationale, il est toujours aussi joyeux à l'idée de défendre la cage de son pays. Il ne se rendra d'ailleurs jamais, malgré le fait que lui et ses partenaires aient du mal à remporter lemoindre match et à marquer de buts à leurs adversaires.

À 31 ans, il passe le plus clair de son temps à occuper la fonction professionnelle qui est la sienne et continue de s'entraîner avec son club de Libertas en fin de journée. Parfois, il a la chance de disputer un match international qui, malheureusement pour lui, se solde assez souvent par une défaite cinglante sur des scores qui reflètent plus un résultat de rugby que de football.

Le gardien est une exemple pour ce poste qui nécessite pas mal de sacrifice, d’efforts personnels et de bravoure. Malgré les résultats négatifs qu'ils enchaînent rencontre après rencontre, Aldo Simoncini et ses partenaires internationaux de Saint-Marin rêvent toujours de se qualifier pour un tournoi international, chose qui ne lui est encore jamais arrivée dans son histoire. Cela sera d'ailleurs compliqué si l'équipe continue de s'incliner sur des scores aussi incroyables que le 0-8 infligé par la Norvège le 5 octobre 2017 en éliminatoires de la coupe du monde 2018.

À voir les changements opérés dans le futur...

Elias Hocianat

Elias Hocianat

infos 928 RANK 12
vues 14M RANK 11
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook