noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Aouchiche et les jeunes Verts, ou l'apprentissage de l'élite

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 982

Pin Aouchiche et les jeunes Verts, ou l'apprentissage de l'élite. AFP
Aouchiche et les jeunes Verts, ou l'apprentissage de l'élite. AFP

Aouchiche et les jeunes Verts, ou l'apprentissage de l'élite

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 982

Saint-Étienne paye pour apprendre: après une leçon reçue contre Rennes (3-0), l'équipe stéphanoise doit revoir sa copie à Lens (17h00) samedi en Ligue 1, consciente du chemin qui reste à parcourir aux jeunes Verts, le prometteur Adil Aouchiche en tête, pour prétendre à l'Europe.

Malgré les débuts encourageants du milieu offensif chipé au Paris SG et qui a signé dans le Forez son premier contrat professionnel, d'une durée de trois ans, Saint-Etienne reste en phase d'apprentissage dans le cadre du projet à long terme lancé par Claude Puel, arrivé au club il y a un ans.

Orienté vers la promotion des jeunes, ce projet a certes été écorné, cette semaine, par le transfert mirobolant de Wesley Fofana, 19 ans, porte-drapeau de l'académie stéphanoise parti pour Leicester.

Mais la somme perçue en échange du joueur, 35 millions d'euros avec 5 millions d'euros de bonus, permet d'adoucir la frustration de ce départ prématuré en sécurisant les finances du club, rendues incertaines par la crise sanitaire. Une consolation, même si Puel a écarté l'idée de réinvestir cette manne dans les derniers jours du mercato, qui s'achève lundi.

"Wesley partant, cela permet de pérenniser le club et ses salariés mais pas d'engager de nouvelles dépenses", a tranché le technicien stéphanois en conférence de presse. "Le challenge est de bâtir un nouveau projet en réduisant la voilure, tout en gardant une certaine ambition."

Temps de jeu 

Au début de l'été, cette philosophie a convaincu Adil Aouchiche, originaire du Blanc-Mesnil en région parisienne, de rejoindre Saint-Étienne en échange d'une prime à la signature de quatre millions d'euros. Avec la certitude d'avoir un temps de jeu qu'il n'aurait peut-être pas eu ailleurs, au PSG, son club formateur, ou à l'étranger.

Ainsi le jeune Francilien, 18 ans, a débuté tous les matches depuis le début du championnat, inscrivant son premier but à Nantes le 20 septembre (2-2).

Si les bonnes performances se répètent, l'ASSE pourrait être une bonne rampe de lancement pour la carrière d'Aouchiche, comme elle l'a déjà été pour plusieurs jeunes avant Fofana : Faouzi Ghoulam, transféré à Naples pour 5 M EUR en 2014, Kurt Zouma parti à Chelsea la même année pour 15 M EUR, ou William Saliba, cédé pour 25 millions d'euros l'an dernier à Arsenal.

"Adil a du talent, du potentiel, déjà une grande maturité", confiait Claude Puel dans le quotidien l'Equipe au mois d'août.

"Il sait accélérer le jeu, le calmer. Il a un excellent volume athlétique, un bon sens de la passe décisive et pas mal de sang-froid, déjà. Il est capable de mettre de la fluidité dans notre jeu et il est doté d'une bonne frappe de balle", louait encore le technicien, tout en évoquant "un super gars, respectueux, très professionnel". 

Pour faire grandir ces jeunes pousses, Puel peut aussi compter sur quelques briscards. Chez les Verts, Mathieu Debuchy (forfait à Lens), Timothée Kolodziejczak ou encore Romain Hamouma peuvent jouer ce rôle, en attendant peut-être une ou deux recrues.

Pas de marge 

Reste que face à Rennes, la classe-biberon stéphanoise a manqué de réalisme dans les deux surfaces. "Pour rivaliser, nous avons besoin d'être efficace avec tous nos meilleurs atouts comme à Marseille (2-0) qui joue aussi la Ligue des champions", juge Puel. Manière de reconnaître que son équipe n'a pas de marge.

Souffrant d'une épaule, Yvan Neyou, 23 ans, un autre élément prometteur prêté par le club portugais de Braga, n'a pu jouer que la seconde période. 

Il est avec Aouchiche l'un des paris extérieurs à l'Académie tentés par Puel, tout comme l'attaquant Jean-Philippe Krasso, 23 ans, venu d'Epinal ou le défenseur Yvann Maçon, 21 ans, recruté en janvier à Dunkerque (National, 3e div.) et déjà appelé en équipe de France espoirs.

A eux d'apprendre très vite les exigences de la Ligue 1 et du haut niveau.

BeSoccer

BeSoccer

Infos 107K RANK 1
vues 789M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook