noscript image

La fin du calvaire

La fin du calvaire

Lisa Houdeville par Lisa Houdeville @hdv_lisa - 4 +38k

Le Real Madrid affronte son dernier match d'une très longue saison en championnat espagnol. Alors que plusieurs joueurs pourraient dire au revoir contre le Betis au Bernabeu ce soir, le début de la reconstruction madrilène peut commencer.

Dès le mois d'octobre, le Real Madrid avait ouvert des blessures qu'il savait qu'il serait difficile de panser sur le reste de la saison, se séparant de son premier entraîneur Julen Lopetegui après une humiliation au Camp Nou.

S'il parvient à se qualifier en huitièmes de finale de la Ligue des champions avec l'arrivée de Santiago Solari sur le banc, le club 'merengue' trouve les moyens d'atteindre de terribles records : pire défaite en Ligue des champions à domicile (0-3), pire record de temps sans marquer. 

Puis vient la saison du cauchemar. Une élimination en Champions League contre l'Ajax Amsterdam, deux défaites contre le Barça en quatre jours et une élimination de toutes les courses aux trophées de saisons.

Et c'est ainsi qu'est revenu Zinédine Zidane, chargé de rêves et d'espoirs. Après trois compliqués, l'entraîneur français va enfin pouvoir commencer la reconstruction d'une équipe qu'il rêve de voir être modifiée. 

Le Real Madrid joue ce dimanche midi son dernier match d'une saison à oublier, et s'apprête à voir de nombreux joueurs quitter le Santiago Bernabeu, une partie importante de ce renouvellement à la Zidane qui attend Madrid cet été.

Gareth Bale, Keylor Navas et Marcos Llorente joueront presque sans aucun doute leur dernier match au Bernabeu avec le Real Madrid contre le Betis ce dimanche, bien que rien ne soit pour autant officiel. 

Dani Ceballos et Mariano Diaz voient leur chance de partir augmenter un peu plus chaque jour eux aussi, alors que des joueurs comme Kroos, Reguilon ou encore Nacho vivent dans l'incertitude. 

Une chose est certaine, c'est qu'une ère prendra fin ce dimanche sur la pelouse du stade 'merengue'. Les rêves d'un monde meilleur planent sur la capitale, et les supporters n'auront qu'une chose à dire en quittant le stade : "Enfin !"

Lisa Houdeville

Lisa Houdeville

infos 9,228 RANK 2
vues 143M RANK 2
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook