noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Le Barça coule à Grenade et inquiète déjà

Pin Le Barça coule à Grenade et inquiète déjà. EFE
Le Barça coule à Grenade et inquiète déjà. EFE

Le Barça coule à Grenade et inquiète déjà

Le Barça a encore perdu des points à l'extérieur, cette fois-ci à Grenade dans un match subi de la première à la dernière minute. Beaucoup trop d'ingrédients ont manqué pour espérer un résultat positif. Dépassés, les hommes de Valverde s'inclinent, et Grenade est leader de Liga.

Les matches se suivent et se ressemblent. Ou presque. Le Barça est méconnaissable à l'extérieur, comme ce fut le cas à Bilbao, à Pampelune et surtout à Dortmund.

En Allemagne, ter Stegen avait sauvé un Barça timide et trop peu inspiré. Ce samedi, à Grenade, le portier allemand n'était pas dans un grand jour et n'a pas permis au club catalan de repartir avec un point d'Andalousie.

Dès la première minute, les Barcelonais ont souffert. Pire, sur la première occasion, Grenade a trouvé la faille. Un duel entre Puertas et Lenglet a profité aux Granadinos. Une frappe contrée par Piqué a été reprise par Azeez qui, dans le but vide, a permis aux locaux de prendre les devants.

64 secondes et le Barça était déjà mené, mais ni Suárez, ni Griezmann, ni Rakitic, titulaire pour la première fois cette saison, ne semblaient en mesure de faire mal aux Andalous.

En deuxième période, Messi et Ansu Fati sont entrés pour tenter de changer le cours du match, en vain. Les deux joueurs ont tenté, mais semblaient bien seuls sur le terrain, pas aidés par l'Uruguayen et le Français, fantomatiques ce samedi à Los Carmenes.

Alors, quand à l'heure de jeu, l'arbitre a désigné le point de pénalty pour une main claire d'Arturo Vidal, à peine entré en jeu, le Barça a pris un coup supplémentaire sur la tête. Le pénalty a été transformé par Vadillo, qui lui aussi avait fait son entrée en jeu quelques minutes auparavant à la place de Machís, intenable sur son côté gauche.

Le mal était fait et bien trop profond pour que les Catalans ne puissent renverser la tendance. Un pénalty non sifflé sur Suárez en fin de match ne pouvait même pas servir d'excuses à un Barça méconnaissable, sans âme et toujours aussi fébrile loin du Camp Nou.

Les Catalans n'ont toujours pas gagné le moindre match à l'extérieur, et la situation est de plus en plus inquiétante. Grenade, de son côté, a fait un match parfait qui lui permet, sans faire de bruit, de prendre la tête de la Liga.

Dimanche, le Real Madrid pourrait profiter des mauvais résultats de l'Atlético de Madrid et du Barça pour prendre les commandes du championnats espagnols en cas de victoire à Séville. Mardi prochain, au Camp Nou face à Villarreal, le Barça devra se reprendre et lancer une série positive, sans quoi l'avenir de Valverde pourrait s'assombrir très sérieusement.

Jérémie Brun

Jérémie Brun

infos 577 RANK 14
vues 14M RANK 10
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook