noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Le Real freiné à Valence en match en retard

César Guessous par César Guessous @rfutbol - 2 +14k

Pin Munir El Haddadi à la lutte avec le Brésilien du Real Madrid Marcelo. EFE
Munir El Haddadi à la lutte avec le Brésilien du Real Madrid Marcelo. EFE

Le Real freiné à Valence en match en retard

César Guessous par César Guessous @rfutbol - 2 +14k

Le Real Madrid, auteur d'une entame catastrophique, s'est incliné 2-1 à Valence mercredi en match en retard de la 16e journée du Championnat d'Espagne, ratant une opportunité en or de prendre le large en tête du classement.

Au stade Mestalla, l'équipe de Zinédine Zidane s'est retrouvée menée 2-0 après seulement neuf minutes de jeu, coupable d'erreurs défensives inhabituelles et assommée par une somptueuse demi-volée en pivot de l'Italien Simone Zaza (4e) puis un contre conclu par le Chilien Fabian Orellana (9e).

Et même si Cristiano Ronaldo a réduit la marque de la tête avant la pause (44e), l'équipe 'merengue' n'a jamais réussi à égaliser et a fini par concéder la cinquième défaite en match officiel de l'ère Zidane, la troisième en 2017.

Le Real, qui garde un autre match en retard à jouer à Vigo, stagne donc à 52 points au classement de la Liga, sous la menace du FC Barcelone (2e, 51 pts) et du Séville FC (3e, 49 pts).

C'est rageant pour Zidane et ses hommes qui pouvaient profiter de la méforme actuelle du Barça pour s'envoler au sommet de la Liga. Sauf que les Madrilènes se sont manqués, et que les Barcelonais pourraient bien reprendre espoir dans la course au titre.

Le pire, c'est que le Real n'a pas démérité dans ce match à Valence, décalé fin décembre pour lui permettre de disputer et de remporter le Mondial des clubs.

Mais dix premières minutes trop faiblardes de la part d'un candidat au titre ont plombé sa soirée. Un début de match cauchemardesque, marqué par plusieurs erreurs défensives qui ont coûté cher.

 Varane en difficulté 

À ce niveau-là, le Français Raphaël Varane, très en difficulté, n'est pas exempt de tous reproches. Le défenseur central est au marquage sur Zaza et laisse l'Italien se retourner pour armer sa demi-volée (5e).

Et c'est sur une perte de balle évitable de la part du Français dans le camp adverse qu'est intervenu le deuxième but, inscrit par Orellana d'un tir rasant entre les jambes du gardien madrilène Keylor Navas, pas très souverain non plus.

Une autre erreur de Varane a bien failli déboucher sur un penalty : il a cafouillé un ballon en retrait à l'entrée de sa propre surface et Dani Carvajal a dû charger Zaza à l'épaule pour l'empêcher de tirer (67e)... Pour finir, le défenseur français a récolté un carton jaune pour un coup de pied expédié dans le visage d'un adversaire, ce qui a conduit Zidane à le remplacer (73e).

Au passage, il est cruel pour le Real Madrid de noter que si ce match avait eu lieu comme prévu fin décembre, ni Zaza ni Orellana, recrutés en janvier, n'auraient pas pu jouer...

Pendant les 80 minutes suivantes, le Real s'est repris et a largement dominé dans le sillage d'un Cristiano Ronaldo très remuant. Le Portugais a multiplié les banderilles (13e, 15e, 39, 40e) et il a fini par réduire la marque de manière méritée en catapultant une tête au fond sur un centre de Marcelo (44e).

Mais le quadruple Ballon d'Or a raté l'égalisation dans la foulée sur une frappe puissante déviée par le défenseur français Eliaquim Mangala au ras du poteau (45e).

La seconde période, crispante, n'a été qu'un enchaînement de tentatives maladroites du Real, malgré l'entrée en jeu de Gareth Bale (62e), qui n'a rien pu faire et a vu sa tête sur corner stoppée devant la cage par Enzo Pérez (90e+2). Encore une occasion manquée.

César Guessous

César Guessous

infos 3,690 RANK 6
vues 26M RANK 7
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook