noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Aulas n'a pas encore digéré le pénalty sifflé à Barcelone

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 2 3,274

Aulas n'a pas encore digéré le pénalty sifflé à Barcelone

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 2 3,274

Après le succès face à Montpellier, le président lyonnais est revenu une nouvelle fois sur le pénalty généreux dont a bénéficié le Barça.

L'Olympique Lyonnais a quitté la Ligue des Champions en essuyant une grosse défaite sur le terrain du Barcelone mercredi dernier. Sur ce match, et contrairement à ce qui avait été le cas lors de la première manche à Groupama Stadium, il n'y avait pas photo entre les deux équipes. Pourtant, dans le camp rhodanien, on a toujours la conviction que ce match aurait pu avoir une toute autre tournure si le Barça ne s'était pas vu offrir un pénalty très discutable en tout début de partie.

Alors que le score était de 0-0, Luis Suarez est tombé dans la surface suite à un contact de Jason Denayer. Il ne semblait pas y avoir de faute de la part de l'arrière belge, mais l'arbitre, et après avoir été alerté par la VAR, a indiqué le petit point blanc dans la surface. Lionel Messi a transformé la sentence avec succès et c'était alors le début des ennuis pour les Gones.

Après la rencontre, Jean-Michel Aulas, l'homme fort du club, a regretté ce fait de jeu. Et il l'a encore fait à froid, ce dimanche, suite au succès glané en championnat contre Montpellier (3-2). En zone mixte du Groupama Stadium, il a fait la remarque suivante : "On vient de revoir le pénalty du match d'aujourd'hui (ndlr, accordé à Matin Terrier à la 69e). Il est indiscutable. Tout comme il n'y avait pas pénalty, de manière indiscutable à Barcelone. Chacun en tirera les conclusions qui conviennent."

JMA en a appellé ensuite aux "institutions" pour que les erreurs dues à la technologie ne se reproduisent plus ou alors ne soient pas systématiquement en faveur des plus forts. "Quelques fois, il faut essayer d'expliquer pour que les médias, les consultants et aussi les fédérations comme l'UEFA expriment un certain nombre d'inquiétudes, a lâché le président. Car là, on a l'impression qu'il y a plus qu'un problème d'utilisation de la VAR. Un problème d'iniquité. Aujourd'hui, ça c'est bien terminé, mais pas à Barcelone."

Enfin, pour conclure, l'homme fort des Gones a insisté sur le fait que les circonstances défavorables subies à Nou Camp, son équipe ne se serait jamais fait corriger sur un score aussi important. "Il y avait des incidents de jeu, comme la blessure de Lopes, qui méritait aussi quelque chose, a-t-il jugé. Même si à Barcelone était plus fort, dominer ne veut rien dire parfois. À nous, on le dit souvent d'ailleurs en Ligue 1. S'il n'y avait pas eu ces deux faits de jeu, je pense que le match aurait été totalement différent et il n'y aurait pas eu 5-1 à la fin".

Propos recueillis par Julien Quelen au Groupama Stadium

BeSoccer

BeSoccer

infos 84K RANK 1
vues 628M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook